Tuerie dans une école texane: les réactions aux Etats-Unis et dans le monde

La mort de 21 personnes, dont 19 enfants, mardi dans une école primaire de la ville d’Uvalde a suscité de nombreuses réactions dans les milieux politique, sportif et religieux.
25 mai 2022, 11:59
Des Américains prient lors d'une soirée électorale dans l'Etat de Géorgie après avoir appris la nouvelle de la tuerie.

La tuerie survenue mardi dans une école primaire du Texas et qui a causé la mort de 19 enfants a choqué le monde entier. Le président américain Joe Biden a évoqué à plusieurs reprises son intention de s’attaquer au lobby des armes.

«Ne me dites pas que nous ne pouvons pas avoir d’impact sur ce carnage», a-t-il lancé à propos du fléau des morts par armes à feu aux Etats-Unis. Les traits tirés, il a appelé à «transformer la douleur en action» pour réguler davantage les armes dans le pays, et en particulier les armes d’assaut.


«Les fabricants d’armes ont passé deux décennies à promouvoir avec agressivité les armes d’assaut qui leur procurent les plus importants profits», a-t-il encore dénoncé.

La colère du sport américain

Le monde du sport américain s’est aussi dit choqué à l’annonce de cette fusillade. L’entraîneur de la franchise de NBA des Golden State Warriors, Steve Kerr, a fait un vibrant plaidoyer pour la régulation des armes à feu.

«Je ne vais pas parler de basket», a lancé Kerr aux journalistes lors d’une conférence de presse, juste avant le 4e match de la finale de conférence Ouest, entre les Warriors et les Mavericks, à Dallas.


«Quand allons-nous faire quelque chose? Je suis fatigué. Fatigué de me présenter devant vous pour présenter mes condoléances aux familles anéanties. J’en ai assez», a-t-il déclaré.

La star des Los Angeles Lakers, LeBron James, a également exprimé son indignation et appelé au changement. «Ça suffit!!! Ce sont des enfants et nous continuons à les mettre en danger à l’école», a-t-il tweeté.


Des stars de la NFL, la ligue professionnelle de football américain, ont également réagi dans ce sens, tel que le quarterback Patrick Mahomes, vainqueur du Super Bowl avec les Kansas City Chiefs et qui a grandi au Texas.

«Le cœur brisé»

La France assure partager le «choc et la peine du peuple américain» ainsi que la «colère» de ceux qui s’opposent à la prolifération des armes à feu aux Etats-Unis, a souligné le président Emmanuel Macron mercredi.

«Nous devons mettre fin à cette horreur quotidienne aux États-Unis», a tweeté le Premier ministre espagnol Pedro Sanchez, tandis que le chancelier allemand Olaf Scholz affirmait que ses pensées allaient aux victimes «de ce massacre inconcevable».

De son côté, le pape François a dit mercredi avoir le «cœur brisé». «J’ai le cœur brisé par le massacre commis dans une école élémentaire au Texas. Je prie pour les enfants et les adultes tués et leurs familles. Il est temps de dire 'ça suffit' au trafic incontrôlé des armes», a-t-il déclaré après l’audience générale au Vatican.

par Keystone - ATS