Réservé aux abonnés

Inflation: les pompistes tessinois au bord de l’abîme

Avec la hausse du prix de l’essence, c’est la ruée pour faire le plein en Italie, qui a réduit les taxes.
21 mai 2022, 00:01 / Màj. le 21 mai 2022 à 08:35
Plusieurs stations-service tessinoises ont dû cesser leur activité.

La hausse du prix de l’essence fragilise les stations-service au Tessin. Déjà frappées de plein fouet par la réduction de la mobilité durant la pandémie, elles subissent maintenant une autre épreuve. La réduction des impôts indirects sur l’essence de 30 centimes, décidée il y a quelques semaines par Rome, «met à genoux les stations- service du canton, surtout celles situées près de la frontière qui dépendent du tourisme de l’essence», indique Matteo Cento...

Pour consulter le détail de cet article vous devez être abonné

Déjà abonné ? Se connecter
  • Accèdez à l’édition 100% digitale, aux suppléments, aux newsletters, aux enquêtes et dossiers de notre rédaction
  • Ne ratez plus rien ! Personnalisez votre Une, vos newsletters et vos alertes sur vos sujets d’intérêts
  • Soutenez une presse locale de qualité
Je m'abonne
à partir de CHF 9.- par mois