Jusqu’à quelle heure les magasins doivent-ils rester ouverts le samedi? Le débat reprend en Valais

Syndicats et commerçants n’arrivent pas à s’entendre sur l’heure de fermeture des magasins le samedi soir. La question est si épidermique qu’elle a fait échouer la conclusion d’une CCT pour la vente.
25 mai 2022, 17:01
Faut-il ouvrir les magasins le samedi jusqu'à 17 h 30 ou jusqu'à 18 heures? La question divise syndicats et grandes surfaces.

Rien ne va plus entre les associations de commerçants et les syndicats en Valais. Les négociations pour la mise en place d’une convention collective de travail (CCT) ont échoué en raison d’un désaccord sur les heures d’ouverture des magasins.

La demande des grands magasins

Les grands commerces, regroupés au sein de Trade Valais, souhaitent que les magasins puissent rester ouverts jusqu’à 19 heures en semaine, jusqu’à 20 heures le vendredi et jusqu’à 18 heures le samedi.

L’organisation qui regroupe Migros, Coop, Manor, Denner, Conforama, Decathlon, Fnac, Jumbo et Valora explique que ces extensions d’horaires sont nécessaires pour éviter le tourisme d’achat et pour contrer les commandes sur internet.

Trade Valais précise que la durée du travail des employés n’augmenterait pas et que des emplois supplémentaires seraient créés.

Les syndicats prêts à des concessions

Dans un courrier adressé au personnel de la vente, les Syndicats chrétiens expliquent que pour obtenir une CCT, ils étaient prêts à faire des concessions sur les horaires. Ils ont ainsi dit oui à 19 heures le soir et à 18 heures les veilles de fête. Par contre, ils ont refusé d’aller au-delà de 17 h 30 le samedi.

Le samedi fait tout capoter

Syndicats et grands commerces se retrouvent finalement dans une posture assez proche l’une de l’autre. La pierre d’achoppement c’est le samedi soir. Ou plus précisément une demi-heure d’ouverture le samedi soir, soit 17 h 30 ou 18 heures.

Trade Valais se dit prêt à renoncer à l’heure d’ouverture supplémentaire du vendredi soir pour pouvoir allonger la journée du samedi. Une option que les syndicats ne peuvent pas accepter parce qu’elle est refusée par les employés de la vente.

Le débat redevient politique

Après ce blocage entre les partenaires sociaux, la question de l’heure d’ouverture des magasins va reprendre son cours politique. En décembre 2020, le Conseil d’Etat a lancé une consultation sur cette question, avec un avant-projet de loi évoquant des ouvertures possibles jusqu’à 20 heures en semaine et jusqu’à 18 heures les samedis et les veilles de fête.

Le dossier devrait maintenant passer au Grand Conseil. Ce devrait être cette année encore.

A lire aussi: Des magasins ouverts jusqu’à 20 heures en Valais? Le Conseil d’Etat lance le débat 

Menace de référendum

Les syndicats annoncent d’ores et déjà que, pour eux, il serait inacceptable d’élargir les horaires d’ouverture des magasins sans obtenir des concessions en retour, sous la forme d’une CCT. Ils annoncent le lancement d’un référendum le cas échéant.

Le peuple valaisan pourrait donc bien être appelé à voter sur cet objet.

par Jean-Yves Gabbud